Ils parlent de Testmyburnout

1 salarié sur 4
n'arrive pas à estimer son risque de burnout*.

Si le burn-out se propage dangereusement, c’est que les individus qui en sont victimes ont tendance à minorer la réalité de leurs troubles. Ce phénomène de “déni du burn-out” est connu mais ses causes le sont moins. Quels mécanismes font donc que les victimes ou les futures victimes ont tendance à sous-estimer leurs symptômes ?
Moodwork et le Lab RH ont cherché à répondre à cette question.

* D'après les premiers chiffres de l'étude Testmyburnout

Lire l'étude

Le dernier article du blog Testmyburnout