Ils parlent de Testmyburnout

1 salarié sur 4
n'arrive pas à estimer son risque de burnout*.

Si le burn-out se propage dangereusement, c’est que les individus qui en sont victimes ont tendance à minorer la réalité de leurs troubles. Ce phénomène de “déni du burn-out” est connu mais ses causes le sont moins. Quels mécanismes font donc que les victimes ou les futures victimes ont tendance à sous-estimer leurs symptômes ?
Moodwork et le Lab RH ont cherché à répondre à cette question.

* D'après les premiers chiffres de l'étude Testmyburnout

Lire l'étude

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies afin de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus